dimanche 21 juillet 2013

Un exemple pour augmenter la production maraîchère sur les buttes permanentes

L'un des avantages à travailler sur nos buttes permanentes paillées réside dans le fait que nous pouvons associer plusieurs légumes qui ont la particularité d'avoir des temps de culture différents.

Exemple ici avec les oignons blancs et les scorsonères.

Début avril : plantation des mini mottes d'oignons blancs (semés préalablement en plaques alvéolées)


Mai : semis manuel des scorsonères entre les lignes de d'oignons blancs.

Les deux légumes vont croître l'un à coté de l'autre sans trop se gêner. Je dis "sans trop se gêner" car il y a tout de même des risques de concurrence, notamment au niveau de la lumière.


Les oignons blancs sont les premiers à parvenir au bon stade de récolte, et cela fait plusieurs semaines que nous les distribuons dans les paniers.
 

 Les scorsonères restent en place et comme les oignons ne sont plus là, elles ont plus de lumière et d'espace pour pousser.


Le semis de scorsonères a été réalisé sur trois buttes différentes :
avec oignons blancs, betteraves et fenouil.
Le semis avec les oignons blancs est celui qui s'en tire le mieux, sans doute parce que le feuillage assez droit était le moins gênant.


Photo ci dessous :
Butte de gauche : avec les oignons, on voit les déchets de récolte laissés sur le bord de butte,
Butte de droite :  semis avec les betteraves et laitues. Ne restent que la scorsonère et des repousses de laitues.
Lors de la récolte et pour les légumes dont la racine  ne se consomme pas, nous laissons ces dernières ainsi que tous les "déchets" dans et sur la butte. Cette matière fraîche va se décomposer et contribuer au maintien de la fertilité de la butte. Les repousses de salade servent ou à notre consommation personnelle ou seront à nouveau coupées  pour être laissées sur place en complément du  mulch.
Dans le bas de la butte et les passes pieds : trèfle souterrain.


1 commentaire:

  1. Super,les explications
    et très belles photos associées.
    Je constate aussi le bénéfice que vous retirez à être à une altitude plus basse que chez nous
    (Haute Ardenne).

    RépondreSupprimer